La colère des boulan­gers, face à la hausse spec­ta­cu­laire des prix de l’éner­gie, est large­ment relayée par des élus, notam­ment d’ex­trême droite, qui veulent montrer leur soutien à cette profes­sion symbo­lique de “la France qui se lève tôt” et a du mal à joindre les deux bouts. Article original