Jeudi, dans plusieurs villes de France, des fonc­tion­naires se sont rassem­blés devant les commis­sa­riats et ont déposé leurs menottes au sol pour dénon­cer la stig­ma­ti­sa­tion dont ils se sentent victimes suite aux mani­fes­ta­tions contre les violences poli­cières et le racisme et aux décla­ra­tions du ministre de l’Intérieur. Article original