Le construc­teur aéro­nau­tique a annoncé début juillet la suppres­sion de 15 000 postes dans le monde, dont près de 3 400 sur ses sites toulou­sains. Salariés, sous-trai­tants, commer­çants et élus témoignent de leur inquié­tude à fran­ceinfo. Article original