Pendant toute la phase d’at­ter­ris­sage, “le pilote et le copi­lote n’étaient pas concen­trés et tout au long de la conver­sa­tion, ils ont parlé du coro­na­vi­rus. Le virus était dans leur esprit”, a expli­qué le ministre pakis­ta­nais de l’Aviation. Article origi­nal