Cette nouvelle approche théra­peu­tique, dont les résul­tats ont été publiés dans le “New England Journal of Medicine” le 25 août 2021, pour­rait chan­ger la donne dans la lutte contre le palu­disme. Article original