Malgré le manque de visi­bi­lité et l’hu­mi­dité à l’in­té­rieur des véhi­cules, les candi­dats se pressent dans le Val-de-Marne en ce début juin. Dans ce dépar­te­ment, 6 000 examens de conduite avaient dû être annu­lés à cause du coro­na­vi­rus. Article original