Depuis deux décen­nies, les phoques, une espèce vulné­rable, trouvent refuge sur la côte d’Opale (Pas-de-Calais). Article original