Arnaud Decagny plaide la cause de l’usine “la plus produc­tive du groupe Renault en Europe” et en appelle à Emmanuel Macron qui est venu dire “aux sala­riés, les yeux dans les yeux, qu’il allait les soute­nir”. Article origi­nal