En 2017, Emmanuel Macron avait annoncé vouloir resti­tuer “sans tarder” ces oeuvres récla­mées par les auto­ri­tés du Bénin. Des prises de guerre de l’ar­mée fran­çaise en 1892. Article original