L’autocar s’est abîmé dans “un ravin de plus de 100 mètres”, a déclaré le ministre du Travail et du Tourisme Roberto Sanchez, selon lequel “il y avait du brouillard là où l’ac­ci­dent s’est produit”. Article original