L’exécutif ne procé­dera pas à des hausses d’impôts pour finan­cer son plan d’aide d’urgence. Article original