Il y aura sans doute 800 000 à un million de chômeurs de plus en France, esti­mait le président de la République lors de son inter­view du 14 juillet. D’où la néces­sité d’un plan de relance. La prio­rité sera de tout faire pour aider les jeunes. Article original