Ces grands fonds marins “sont un levier extra­or­di­naire pour la compré­hen­sion du vivant, il ne faut pas lais­ser dans l’inconnu une partie du globe”, a indi­qué mardi Emmanuel Macron. Article original