“On est en train de suren­det­ter toute l’éco­no­mie, les entre­prises n’ont pas besoin de dettes supplé­men­taires”, estime l’an­cien ministre socia­liste. Article original