“Ce n’est pas la bonne façon de faire que de taper sur les four­nis­seurs”, a assuré sur fran­ceinfo la prési­dente de l’Anode, qui regroupe les four­nis­seurs d’éner­gie, alors que le chef étoilé Thierry Marx dénonce le racket des opéra­teurs. Article original