Le discours prési­den­tiel a douché les espoirs de reprise du secteur du tourisme. Cafés, restau­rants, et hôtels reste­ront fermés jusqu’à nouvel ordre. C’est un coup dur pour un million de sala­riés. Article origi­nal