Cette entre­prise implan­tée dans le Lot compte ressus­ci­ter d’ici deux ans un trajet laissé à l’aban­don par la SNCF depuis 2012. La future ligne desser­vi­rait notam­ment Roanne, Montluçon, Guéret, Limoges, Périgueux et Libourne. Article original