Ces reve­nus sont jugés scan­da­leux dans un pays où le salaire moyen d’un fonc­tion­naire dépasse à peine 50 dollars Article original