Dans son rapport publié mercredi 8 juillet, le HCC regrette que les plans de soutien du gouver­ne­ment aux secteurs auto­mo­bile et aérien soient “sans condi­tion­na­lité ferme concer­nant leur évolu­tion vers une trajec­toire compa­tible avec les objec­tifs natio­naux”. Article original