La plupart du temps “explo­ra­toires et pas défi­ni­tifs”, les résul­tats des études scien­ti­fiques sur le virus sont très dispa­rates. Pour le Pr Gilles Bouvenot, il faut éviter de média­ti­ser des hypo­thèses comme des résul­tats avérés. Article original