L’une des réformes emblé­ma­tiques du mandat d’Emmanuel Macron entre en vigueur vendredi 1er octobre. Jusqu’au dernier moment, la mise en œuvre de ces mesures contes­tées aura néces­sité de navi­guer entre les oppo­si­tions. Article original