Si le taux de chômage actuel se main­tient, la période durant laquelle les chômeurs sont indem­ni­sés dimi­nuera d’un quart à partir du mois d’août 2023. Article original