Jean-François Julliard dit ne pas douter ni des convic­tions ni de l’en­ga­ge­ment écolo­giste de la nouvelle ministre de la Transition écolo­gique. Mais il doute du pouvoir dont celle-ci dispo­sera au sein du gouver­ne­ment. Article original