Agnès Pannier-Runacher affirme sur France Inter que le gouver­ne­ment a poussé Renault “dans ses retran­che­ments”. Article original