Alors que l’État garan­tit cinq milliards d’euros de prêt au construc­teur, ce dernier a indi­qué qu’il allait fermer quatre sites. Article origi­nal