Le groupe auto­mo­bile explique recher­cher un repre­neur “plus à même de péren­ni­ser les acti­vi­tés”. La CGT parle d’une “trahi­son”. Article original