Les mathé­ma­tiques ont la parti­cu­la­rité d’attirer davan­tage les garçons que les filles et d’être la bête noire des élèves fran­çais par rapport à beau­coup d’élèves étran­gers. Pourquoi y a‑t-il autant de diffé­rences de résul­tats en maths entre les enfants ? Article original