“Ça va être des dépôts de bilan en cascade, ça va être du chômage”, s’alarme Thierry Fontaine, le président de la branche “nuit” de l’Union des métiers et des indus­tries de l’hô­tel­le­rie (UMIH), invité sur fran­ceinfo samedi 20 juin. Article original