“On ne va pas deman­der aux profes­seurs de faire cours toute la jour­née et le soir de devoir à nouveau faire classe pour les élèves qui n’étaient pas présents”, prévient le syndi­cat. Article origi­nal