Au Royaume-Uni, les chauf­feurs Uber vont être consi­dé­rés comme des sala­riés. Jusqu’à main­te­nant, ils avaient le statut d’indépendants. Les 70 000 employés vont désor­mais béné­fi­cier d’un salaire mini­mum et de congés payés, rapporte France 2, mercredi 17 mars. Article original