D’après une étude de l’Ifop, les trois quarts des personnes touchées attri­buent leurs douleurs direc­te­ment à leur acti­vité profes­sion­nelle. Article original