Ces personnes, pour se recon­ver­tir vers les métiers du grand âge et de la dépen­dance, vont être aidés et finan­cés dans la prépa­ra­tion et la consti­tu­tion de leur dossier de vali­da­tion des acquis de l’ex­pé­rience. Article original