Quand on parle de pollu­tion de l’air, on pense d’abord aux problèmes respi­ra­toires comme l’asthme. Mais les parti­cules fines peuvent se glis­ser jusque dans les cellules du cœur. Article origi­nal