Nous sommes 66 millions de Français, nous sommes tous diffé­rents et nos intes­tins aussi. D’où le lance­ment d’un projet de sciences parti­ci­pa­tives plutôt origi­nal. Article original