Des cher­cheurs cana­diens ont fait la décou­verte d’une peau arti­fi­cielle, capable de repro­duire les mêmes sensa­tions que la peau humaine. De quoi chan­ger la vie de grands brûlés ou de porteurs de prothèses. Article original