La séche­resse menace désor­mais 73 dépar­te­ments, notam­ment dans l’est du pays, où 14 dépar­te­ments sont parti­cu­liè­re­ment surveillés. L’été dernier a déjà été extrê­me­ment sec, et les agri­cul­teurs ont perdu plus de 8% de leur revenu. Article origi­nal