Au centre hospi­ta­lier de Compiègne Noyon dans l’Oise, l’ad­mi­nis­tra­tion rejette les critiques de certains méde­cins qui estime que le person­nel non-médi­cal est trop nombreux. La direc­trice espère toute­fois une simpli­fi­ca­tion des commandes. Article origi­nal