Si le Premier ministre Jean Castex évoque “un moment histo­rique” après la signa­ture de l’ac­cord sur le Ségur de la santé, les Jeunes Médecins de leur côté pointent plusieurs faiblesses dans le texte. Notamment sur le manque de réponses concer­nant l’at­trac­ti­vité du métier de méde­cin. Article origi­nal