Dans une lettre ouverte, signée avec une soixan­taine d’autres cuisi­niers, le chef étoilé Olivier Nasti, s’in­quiète d’une réou­ver­ture trop rapide des restau­rants. Article origi­nal