Des parti­sans de l’ac­tuel président ont violem­ment atta­qué des mani­fes­tants rassem­blés devant le bureau prési­den­tiel. Article original