La roman­cière franco-came­rou­naise publie dans la rentrée litté­raire d’au­tomne un roman très person­nel dans lequel elle fait le récit de sa jeunesse et de son expé­rience de la préca­rité et de l’ex­clu­sion quelques temps après son arri­vée en France. Un roman à la fois intime et univer­sel sur les douleurs de l’exil, et un portrait édifiant de la France “souter­raine”. Article original