La visite de Nancy Pelosi, la prési­dente de la Chambre des repré­sen­tants des États-Unis, à Taïwan, mercredi 3 août, a suffi à déclen­cher la colère de la Chine, qui aurait tiré jeudi des projec­tiles non iden­ti­fiés vers le détroit de Taïwan. Article original