Si l’activité a repris dans l’usine Toyota d’Onnaing (Nord) le 13 septembre, les sala­riés sont inquiets. En effet, la produc­tion reste ralen­tie et leurs salaires ampu­tés. Article original