Un gaz propre, facile à stocker, produit à partir d’une ressource quasi­ment illi­mi­tée… Sur le papier, l’hy­dro­gène a de quoi séduire et il pour­rait même faire voler un avion d’ici 2035, à en croire le gouver­ne­ment fran­çais. Article origi­nal