Face à la crise du coro­na­vi­rus, les entre­prises de la tran­si­tion demandent “la créa­tion d’un fonds de soutien d’ur­gence dédié d’un milliard d’eu­ros, accom­pa­gné de mesures de sauve­garde pour le secteur de l’im­pact envi­ron­ne­men­tal et social”, qui reven­dique 400 000 struc­tures et trois millions d’emplois en France. Article origi­nal