Didier Guillaume rappelle qu’il n’y a “aucun risque de trans­mis­sion de la mala­die de l’ani­mal à l’homme”. Article original