Moitié moins d’ef­fec­tifs, trois bases vrai­sem­bla­ble­ment fermées… Franceinfo fait le point sur ce à quoi ressem­blera l’en­ga­ge­ment fran­çais au Sahel après le retrait de l’opé­ra­tion Barkhane. Article original