Pour le secré­taire d’Etat chargé des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, il n’est “pas envi­sa­geable que des opéra­teurs quels qu’ils soient, notam­ment low cost”, s’oc­troient les lignes lais­sées libres par Air France. Article original