Ce gérant d’un parc anima­lier a été emmené par des “indi­vi­dus encore non iden­ti­fiés”, affirme le gouver­ne­ment tcha­dien. Article original