Et si un simple test d’urine permet­tait de diag­nos­ti­quer les troubles cogni­tifs, comme la mala­die d’Alzheimer ? Une étude chinoise suscite un espoir. Article original